Courir ta chance

Suppose que le jour devienne la nuit
Et qu’au détour d’un bois
Le clairon se déclenche

Suppose que l’ennui
S’empare de toi
Le lendemain d’un dimanche

Je te demande de retrouver l’envie
De nouveau de croire en toi
Et de courir ta chance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut